Shop Mobile More Submit  Join Login
soniA la RouSse by mrkillabee soniA la RouSse by mrkillabee
Compo réalisée sous Poser 2012, rendue sous Reality, ambiancée sous Photoshop....et inspirée par Barry Windsor-Smith et Frank Frazzetta
Sonya la Rouge fut créée, à l’origine, par l’écrivain Robert E. Howard, dans le cadre d’aventures se déroulant dans un cadre historique, lors de l’invasion de l’Autriche par les Turcs Ottomans, dans une nouvelle appelée « The Shadow of the Vulture », publié en janvier 1934 dans le magazine « Magic Carpet ». Le personnage fut plus tard adapté librement par Roy Thomas et Barry Windsor-Smith pour l’introduire dans l’univers hyborien de Conan le Cimmérien, intégrant également quelques éléments d’une autre héroïne de Howard, Agnès de Châtillon (une escrimeuse de la France du seizième siècle). Depuis, elle est devenue l’archétype de la guerrière féroce et superbe des univers d’heroic fantasy, portant traditionnellement une armure à l’apparence d’un bikini.

Red Sonja naquit au sein d’une famille modeste, installée au cœur des steppes hyrkaniennes occidentales, durant l’époque de la Terre communément appelée l’Ere hyborienne. Sonia grandit parmi les siens jusqu’à l’âge de dix-sept ans ; cette année-là, un groupe de mercenaires pilla la région et assassina sa famille, avant de brûler leur chaumière. Sonja fut la seule à survivre, après avoir été cependant violée par le chef des pillards ; le groupe repartit, la laissant humiliée sur place. Sonja supplia les dieux de lui accorder la vengeance et ses hurlements attirèrent l’attention de la déesse Scathach, alias la Déesse Rouge ; celle-ci dota Sonja d’un incroyable don dans le maniement des épées, ainsi que des autres armes, à la condition qu’elle n’ait aucune relation avec un homme, à moins qu’il ne l’ait auparavant vaincu en duel à l’épée.

Se tournant vers le métier des armes, Red Sonja se rendit vers la cité de Pah-Dishah où elle fut bientôt recrutée par le roi Ghannif ; celui-ci l’envoya à la cité voisine de Makkalet. Ghannif souhaitait récupérer une tiare faisant partie la dot de sa fille Mélisende, la reine de Makkalet, et profita de la guerre entre la cité et l’empire de Turan pour envoyer un agent sur place sous couvert de renforts militaires. A Makkalet, Sonja participa à plusieurs batailles et rencontra au cours de celles-ci le plus fameux héros de son époque : Conan le Cimmérien. Les deux mercenaires sympathisèrent et Conan fut immédiatement attiré par Sonja, tout en respectant son désir de se refuser à lui sauf après sa victoire par l’épée – une méthode que le Cimmérien allait essayer à plusieurs reprises au cours de leurs futures rencontres. Après une soirée de beuveries, Sonja proposa à Conan de l’accompagner pour piller un trésor conservé dans une tour, sachant que l’objet convoité se trouvait à l’intérieur. Sur place, les deux guerriers firent face à un serpent mystique, apparu de la tiare elle-même. Puis, profitant de la distraction de Conan après le combat, Sonja s’empara seule du joyau et prit la fuite de Makkalet sur le dos de cheval, en direction de Pah-Dishah. Mais, après avoir livré à Ghannif la tiare désirée, Sonja réalisa qu’elle avait été trompée par son employeur qui envoya ses hommes arrêter la jeune guerrière pour l’introduire dans son harem. Cependant, dès la première nuit où Ghannif tenta de profiter d’elle, Sonja s’empara d’un poignard et tua Ghannif, avant d’éliminer son garde du corps, Trolus. Après ces deux meurtres, Sonja prit de nouveau la fuite, cette fois de Pah-Dishah, et partit pour la côte occidentale de la Mer de Vilayet, afin d’échapper à ceux qui pourraient vouloir venger Ghannif et de la mise à prix qui avait été placée sur sa tête après cet incident.

Pour plus de sécurité, Sonja quitta Turan et arriva finalement à Zamora. A Shadizar, la cité des voleurs, Sonja retrouva par hasard Conan ; malgré leur brusque séparation, Conan ne montra guère de ressentiment envers l’Hyrkanienne et ils s’associèrent bientôt pour venir en aide à une jeune femme nommée Berthilda, face au nécromancien Costranno ; mais Costranno réussit à revenir à la vie et les deux mercenaires durent prendre la fuite de Shadizar, poursuivi par des chasseurs de primes après qu’ils avaient été accusés de meurtre par une servante de taverne. Ils se réfugièrent dans des collines, réussissant à se débarrasser de leurs poursuivants en les écrasant de rochers mais se retrouvèrent peu après entre les griffes de deux sorciers, frère et sœur, Morophla et Uathacht. Sonja et Conan profitèrent de l’attirance d’Uathacht pour le Cimmérien pour éliminer successivement l’un et l’autre sorcier et ils s’échappèrent de la citadelle des deux vampires. Mais, à nouveau, Sonja refusa de poursuivre sa route aux côtés de Conan et, une fois que celui-ci lui eut tourné le dos, l’Hyrkanienne s’empara d’une pierre et l’assomma, profitant de l’inconscience de son allié pour partir seule.

Sonja remonta cette fois vers le nord, en direction de la Némédie, s’arrêtant à Château Vincentius, où elle le tueur Hunwolf puis un autre palais où elle affronta un loup-garou ; Sonja combattit un groupe de satyres qui habitaient un temple abandonné, y sacrifiant des humains. Quittant la Némédie pour la Corinthe, Sonja y retrouva dans une taverne une amie d’enfance, elle-même Hyrkanienne et qui avait émigrée à l’ouest des années auparavant, mais leurs retrouvailles fut de courte durée car la taverne fut bientôt attaquée par une bande de Pictes que Sonja poursuivit, s’associant à un brigand nommé Gromlic pour l’occasion ; Sonja séjourna dans son camp, sympathisant avec Dunkin, le fils estropié de Gromlic. Mais l’un des anciens ennemis de la rousse, Rejak le Pisteur, élimina Gromlic et ses hommes, y compris Dunkin, pour se venger de l’Hyrkanienne qui lui avait dérobé un collier quelques semaines auparavant. Après une longue traque, Sonja faillit mourir de soif mais alors que Rejak allait l’exécuter, il fut mordu par un serpent corail, décédant instantanément, permettant à Sonja de survivre et de réchapper à la mort. Peu après, s’intéressant au collier volé à Rejak, Sonja fut manipulée par la vieille Néja qui utilisa la clé attachée au collier pour réveiller Balek, une gigantesque statue vivante d’un vieux souverain défunt depuis des siècles. Privée d’arme, Sonja réussit à échapper à Balek et put provoquer sa chute dans une crevasse, avant d’éliminer Néja dans le même gouffre. Cependant, la statue vivante put s’extraire du trou, menaçant de nouveau l’Hyrkanienne. Heureusement, celle-ci put atteindre la plaque dorsale de la créature où se trouvait la clé et la retira, immobilisant de nouveau Balek. Elle fit alors fondre la clé, s’assurant ainsi que la statue demeurerait à jamais immobile. Traversant un village zingarien, elle débarrassa celui-ci de Dolores Garde et de son frère attardé qui terrorisaient leurs concitoyens en se faisant passer pour une légendaire Gorgone. A Yorkin, elle aida à traquer un démon ours, qui se révéla être le chasseur Bramus.

Arrivant au royaume d’Argos, Red Sonja fut alors engagée par le prêtre du dieu Ibis, Karanthès, après avoir affronté les Hommes-Chacals, laquais de l’Ancien Dieu Set, ennemi séculaire d’Ibis. Karanthès l’envoya récupérer une page de Livre de Fer de Skelos, un ouvrage mystique, et Sonja se rendit alors à Messantia, capitale d’Argos, où la relique était conservée. S’aventurant dans les égouts de la ville, Sonja dut se frayer son chemin parmi une tribu d’hommes-crocodiles, avant d’arriver dans la forteresse où se trouvait la page. Mais, sur place, Sonja se retrouva face à face à Conan, et sa compagne de l’époque, la pirate Bêlit. Cette fois, il n’y eut pas d’entente possible, le couple étant lui aussi venu récupérer la page ; une course poursuite s’en suivit à travers Messantia puis Argos pour la possession de la page de Skelos, sous les regards d’un prêtre stygien, Gonar, au service de Set. Finalement, Sonja put retrouver Karanthès dans son temple mais dut affronter Conan en duel qui l’avait poursuivie jusque là ; le Stygien profita de la distraction pour s’emparer de la page et, cette fois, l’Hyrkanienne et le Cimmérien unirent de nouveau leurs efforts pour l’arrêter, recevant l’aide inattendue du roi Kull de Valusie, dont la capitale s’était matérialisée en Argos à cause de la magie du prêtre. Les trois guerriers unirent leurs efforts pour vaincre Gonar et Karanthès put récupérer la page et mettre un terme au danger représenté par celle-ci.

Sonja reprit la route à nouveau seule et croisa la route d’un aventurier nommé Mikal dans la ville d’Athos, où l’héroïne combattit la souveraine, Gita, lors de jeux organisés dans l’arène de la cité. Dans le voisinage d’Athos, Sonja et Mikal découvrirent une communauté d’êtres monstrueux, vivant sous un lac et dirigé par Cyphax. Celui-ci tentait d’éduquer les siens pour leur faire quitter leurs habitudes violentes mais il finit par succomber lui-même à cette violence, demandant alors à Sonja et Mikal de retrouver pour lui une relique capable de venir en aide aux siens. Le couple d’aventuriers accepta ; après avoir affronté une bande de brigands, ils durent vaincre une ruche d’abeilles géantes, contrôlée par un gardien obèse, auprès duquel ils retrouvèrent la relique. Mikal et Sonja se séparèrent alors, l’Hyrkanienne reprenant la route vers de nouvelles aventures. Ses errances l’amenèrent à la ville de Skranos ; là, Sonja fut capturée par Oryx, fils du Général des généraux, seigneur de la ville. Mais le second fils de celui-ci, Suumaro, délivra la guerrière, la conduisant dans son camp de rebelles. Sonja devint rapidement l’un des généraux de Suumaro et une relation amoureuse apparut alors entre eux, bien que Sonja refusa de céder à ses propres sentiments afin de respecter le vœu imposé par la Déesse rouge. Après avoir affronté la mère de Suumaro, la sorcière Apah Alah, Sonja et le jeune prince réussirent à vaincre Oryx et Suumaro monta sur le trône de Skranos. Une nouvelle fois, il proposa à Sonja de devenir sa compagne mais elle refusa, quittant Skranos pour reprendre sa vie d’aventurière errante.

Après avoir échappé à un assassin puis à un trio de vampires, Sonja se rendit dans la cité d’Akharie, à Shem. C’est là qu’elle croisa de nouveau la route de Conan. Le trouvant cette fois seul, elle ironisa sur l’absence de Bêlit, ignorant que le Cimmérien portait encore le deuil de celle-ci, décédée récemment. Furieux, Conan attaqua Sonja et réussit à triompher de la guerrière ; alors qu’elle s’apprêtait à riposter, Conan lui rappela son serment et Sonja céda, acceptant de suivre son adversaire dans sa chambre. Toutefois, autant par souvenir de Bêlit que par respect envers l’Hyrkanienne, Conan refusa de tirer parti de sa victoire. Peu après, il fut contacté par le sorcier Zukala qui lui proposa de ressusciter Bêlit s’il lui livrait le prêtre Karanthès. Encore sous le coup du chagrin, Conan accepta, trouvant Sonja sur sa route quand elle vint prendre la défense de Karanthès mais le Cimmérien triompha de nouveau et livra le prêtre et la guerrière à Zukala. Celui-ci entama un rituel visant à ramener Bêlit mais Conan réalisa que Sonja devait être sacrifiée pour cela. Refusant de payer un tel prix, il se retourna contre Zukala, et son démon Jaggta-Nogga ; recevant l’appui de Red Sonja, il put défaire le sorcier. Cette fois-là, Sonja et Conan se séparèrent amicalement et sans ruse, chacun reprenant sa route.

Sonja, peut-être pour s’éloigner de Suumaro, repartit pour l’Hyrkanie où elle rencontra une communauté de guerrière, toutes rousses, en lutte permanente avec une tribu voisine d’hommes-singes ; Sonja réalisa que ces guerrières vénéraient la Déesse rouge et les talents de combattante de Sonja et ses liens avec la Déesse amenèrent la communauté et Sonja à s’interroger sur leurs liens éventuels. Zora, l’une des guerrières de cette communauté, évoqua ainsi sa propre sœur, disparue alors qu’elle n’était encore qu’un bébé et Sonja et Zora se demandèrent si ce bébé n’avait pas été la Diablesse à l’épée. Zora aida Sonja à s’installer parmi elles mais c’est alors que les hommes-singes attaquèrent et les deux groupes s’anéantirent mutuellement. Alors que Sonja et Zora, les seules femmes survivantes, vengeaient leurs sœurs, elles découvrirent que leurs ennemis vénéraient un autre aspect de la Déesse rouge et que celle-ci avait entretenu ce conflit pour son propre plaisir entre les deux peuples. Furieuse, Sonja détruisit la statue de la Déesse, déclarant rompre avec elle puis, avec Zora, blessée au cours des combats, repartit pour les steppes hyrkaniennes. Les deux femmes gagnèrent la Vilayet, embarquant sur le navire « L’Etoile de l’été » comme gardes du corps de l’ambassadeur aquilonien Daquius et de sa fille, une adolescente nommée Mérina. Malgré des heurts avec des pirates, le navire put gagner Aghrapur et Sonja et Zora escortèrent alors Daquius jusqu’à la cour du roi Yildiz de Turan. Cependant, les pirates, dirigés par le propre frère de Daquius, Kirkos, attaquèrent l’ambassadeur et sa fille à la sortie de l’entrevue avec Yildiz. Kirkos réussit à enlever Mérina ; les poursuivant, par Sonja et Zora s’embarquèrent sur son navire, elles-mêmes suivies par Daquius et des soldats turaniens. Au cours de la bataille navale qui s’en suivit, Daquius, réalisant que son frère menait l’attaque, cessa la poursuite mais fut alors tué par erreur par un des hommes du roi ; la jeune Mérina s’empara d’un arc et abattit le meurtrier de son père. Zora trouva également la mort, se sacrifiant pour sauver la vie de Sonja, et emporta avec elle le secret de la véritable origine de la farouche Hyrkanienne. Les pirates purent repousser les Turaniens et Sonja et Kirkos se séparèrent, ce dernier décidant d’élever Mérina comme sa fille et de faire d’elle une pirate, tandis que Sonja regagnait la côte de la Vilayet.

Sonja regagna les royaumes hyboriens, alternant les emplois de mercenaires avec les activités de voleuse ou pilleuse, échappant à la possession par un démon emprisonné dans une amulette, qu’elle dut briser pour s’en libérer. Puis, Sonja traversa le village d’Almazar, dirigée par Dame Feema, une guerrière qui entretenait un harem de prisonniers, et, malgré son peu de goûts pour cette situation, accepta d’aider Feema contre le général Larussar qui convoitait la ville et souhaitait également se venger de Sonja qui lui avait arraché un œil lors d’un duel antérieur. Au cours du siège interminable, Larussar provoqua Sonja en duel pour régler la bataille en une seule fois mais utilisa la ruse pour terrasser son ennemie. Capturée, Sonja fut libérée par l’illusionniste Achmal, un habitant d’Almazar, et partit alors chercher d’autres alliés. Alors qu’Almazar allait tomber, Sonja arriva à la tête des renforts et repoussa les forces de Larussar qui put cependant prendre la fuite. Immédiatement, Sonja, avec Achmal ainsi que le séduisant Galon, amoureux éconduit de la rouquine, partirent sur ses traces, pour s’assurer qu’il ne sévirait plus. Sonja, avec Galo, retrouva Larussar dans son village natal où il escomptait s’emparer de tous les nouveau-nés, dans l’espoir de voir se réaliser une ancienne prophétie mais il succomba finalement en tentant à nouveau d’éliminer Sonja qui put restituer les enfants volés à leurs familles. Sonja resta en compagnie d’Achmal et Galon, croisant une race d’hommes-poissons au cours des semaines qui suivirent la mort de Larussar ; après avoir été confronté à une tribu de sauvages des marais, Sonja et ses deux amis vécurent d’autres aventures, venant principalement en aide aux faibles contre leurs éventuels oppresseurs, affrontant bandes de pillards mais Achmal et Galon trouvèrent finalement la mort des mains d’un démon envoyé par Vassilisa Cœur-de-Glace qui souhaitait tuer Sonja ; alors que Sonja se reposait, ignorant encore la cachette de son ennemie et meurtrière de ses deux amis, une des amies de l’Hyrkanienne, Branwyn, fut enlevée à sa place et Sonja et Math Mac Liion, l’époux de Branwyn, partirent sauver Branwyn. Sur le trajet, ils affrontèrent plusieurs créatures conjurées par Vassilisa avant d’atteindre le palais de cette dernière ; Sonja fut capturée mais les esprits de ses deux compagnons lui virent en aide, déclenchant des éboulements qui permirent à Sonja de fuir et de pouvoir faire face à Vassilisa elle-même. Sonja, et ses alliés, éliminèrent les créations de la sorcière – squelettes animés et ver géant – avant de tuer la sorcière elle-même de son épée. Se sentant coupable après la mort de ses deux amis, Sonja repartit seule, remontant vers le nord du continent hyborien.

De passage à Zamora, Sonja retrouva Karanthès qui la recruta, à nouveau pour lutter contre Zukala et son fils El Ron. Sonja fit semblant d’être prête à épouser ce dernier pour s’introduire dans le château du sorcier. Avec le renfort de Conan, également impliqué dans l’affaire, elle put mettre un terme définitif aux agissements de Zukala. Alors que l’affaire était terminée, Sonja et Conan décidèrent de descendre dans le sud, vers le royaume de Khoraja qui recrutait des mercenaires afin de combattre une armée de nomades du désert conduite par le prophète masqué Natohk. Sur le trajet, Sonja rencontra un ancien ami de Conan, le Kushite Zula, lui aussi attiré par les perspectives d’emploi de Khoraja. Sur le trajet, ils durent combattre une armée de vampires menée par leur seigneur, le premier vampire nommé Varnaë ; ils sauvèrent alors la vie d’un des généraux de Khoraja, Malthom, qui fut plus que ravi de les accueillir dans ses rangs, leur donnant rapidement des fonctions d’officiers dans ses troupes. Au cours des jours qui suivirent, Sonja et ses deux amis affrontèrent des groupes de rebelles, parmi lesquels le prince Katuman ou le sorcier Shu-Onoru et son démon Helgor. Finalement, Conan, par le hasard d’une prophétie, devint le général en chef des troupes khorajiennes et mena les armées à la victoire sur Natohk. Sonja resta encore quelques temps à Khoraja, explorant les ruines de Kutchemès avec Zula, avant de repartir vers le nord, à nouveau seule.

Après diverses pérégrinations dont le détail demeure inconnu, même s’il est établi qu’elle arpenta la Route des Rois, y croisant une jeune femme nommée Gerta, Sonja fut contactée par la suite par le roi Strabonus de Koth ; celui-ci s’inquiétait des événements se déroulant à la cité frontalière El-Shah-Maddoc, où le souverain Maddoc II avait été tué en combattant un démon du nom d’Imhotep. N’ayant qu’un héritier de quelques années, Maddoc II fut remplacé par Conan, qui, avec plusieurs alliés, tentait de rétablir une paix solide dans la région, tout en faisant face à un autre démon, le Dévoreur d’âmes. Sonja retrouva Conan, sympathisant avec ses amis, particulièrement le brutal Siméon, et fut à son tour impliquée dans la quête du Dévoreur d’âmes pour s’emparer du pouvoir des Anciens Dieux détenu par une jeune fille, Solaise, que protégeait un autre des alliés de Conan, le géant Kaleb. Le Dévoreur recruta un dénommé Bakht pour attaquer Conan, lui donnant des capacités surnaturelles ; il commença par attaquer Sonja et, en dépit de ses talents à l’épée, elle ne put résister à la force colossale de son adversaire. Celui-ci la battit violemment, la laissant couverte de contusion et violée une seconde fois, abandonnant la femme inconsciente pour que Conan la trouve, en guise d’avertissement. Conan alla combattre Bakht, alors que Sonja, traumatisée, demeurait au camp, sous la garde de Siméon. Mais, quand une bande de Pictes attaqua, tuant Siméon sous les yeux de Sonja, celle-ci s’empara d’une épée et retrouva la férocité de guerrière qui la caractérisait, participant à la bataille contre les Pictes. Peu après, Conan réussissait à triompher du Dévoreur d’âmes, en pactisant avec l’ancien sorcier Thulsa Doom et Sonja reprit sa propre route, partant avec un autre allié de Conan, le voleur Keiv. Ils se retrouvèrent tous les trois très peu de temps après dans une ville voisine, à Corinthe, où ils s’allièrent pour combattre le sorcier Strakkus.

Sonja se sépara de Keiv quelques temps, reprenant sa vie de mercenaire à travers les royaumes hyboriens ; toutefois, la suite des aventures de Sonja devient difficile à suivre et son parcours brumeux. Il est établi qu’elle retrouva Conan à plusieurs reprises encore, comme lorsqu’ils s’associèrent pour combattre un guerrier du nom de Nokall dans les royaumes septentrionaux d’Hyborée. C’est encore plus au nord, à Vanaheim, que Sonja et Conan se retrouvèrent une nouvelle fois, cette fois avec la pirate Valéria, le nom désormais porté par la jeune Mérina que Sonja avait connu des années auparavant ; la rencontre ne fut pas amicale, Sonja accompagnant un groupe de guerriers qui convoitait le même trésor d’émeraudes que Conan et Valéria. A nouveau, Sonja replonge dans l’anonymat – alors qu’elle doit être âgée de quarante à cinquante ans – et ce n’est que plusieurs années après qu’elle retrouva une dernière fois Conan, lui-même ayant dépassé les soixante ans et devenu depuis plusieurs années le roi d’Aquilonie, le plus puissant royaume hyborien de l’époque. Sonja convainquit le souverain de l’aider à s’introduire dans un bateau fluvial abandonné pour y retrouver un trésor ; l’Hyrkanienne ironisa sur le caractère plus pacifique de Conan, par rapport à sa jeunesse mais les deux fréquents alliés se séparèrent le larcin accompli, Sonja ayant compris qu’elle ne pourrait réveiller en Conan le désir de l’aventure qui l’animait elle encore. Le destin ultime de Sonja demeure à ce jour inconnu.

Toutefois, Sonja devait apparaître à deux reprises à l’époque contemporaine, à chaque fois pour combattre le sorcier stygien Kulan Gath, et s’alliant les deux fois au justicier masqué Spider-Man. Quand ce dernier se retrouva en train d’affronter Gath dans le musée d’antiquités de New York, l’amie du tisseur, Mary-Jane Watson fut possédée par l’esprit de Red Sonja, adoptant son apparence, après avoir touché une amulette datant de l’ère hyborienne. Au vu des remarques de Sonja, elle considérait Kulan Gath comme un vieil, et récurrent, ennemi, même si les récits connus de sa vie n’évoquent pas de tels affrontements. Quoi qu’il en soit, Sonja assista Spider-Man et ils réussirent à s’emparer de l’amulette permettant à Gath se s’incarner, renvoyant celui-ci dans le passé. Immédiatement, Sonja abandonna le corps de Watson. Plusieurs mois après, Gath trouva un nouveau moyen de réapparaître, commençant à transformer New York en une copie de l’ère hyborienne. Cette fois, Watson, devenue depuis l’épouse du tisseur, répondit à un appel mystique qui fit à nouveau d’elle Red Sonja. Aux côtés de Spider-Man, elle combattit Gath, ainsi que plusieurs ennemis du monte-en-l’air, transformés par la magie du Stygien : Venom, le Lézard ou encore le Scorpion. Sonja/Watson fut sérieusement blessée par erreur par des policiers avant d’être capturée, comme Spider-Man, par Gath. Mais celui-ci fut incapable de maîtriser le symbiote de Venom dont il s’était emparé et, en le rejetant, il permit aux deux prisonniers de s’échapper et Sonja s’empara de son épée, brisant l’amulette reliant Gath au monde moderne. A peine le sorcier et sa magie eurent-ils disparus que Sonja retrouva l’apparence de Watson, disparaissant à son tour dans les brumes du passé.
Add a Comment:
 
:iconeurysthee:
eurysthee Featured By Owner May 12, 2016  Hobbyist Digital Artist
Magnifique et très réaliste !!
Et merci pour ce très brillant résumé de l'histoire de Sonja, et en français ! (je dois avoir téléchargé la plupart des numéros des "comics" de Sonja, plus de 300)...
Reply
:iconjmb200960:
jmb200960 Featured By Owner May 12, 2016
Très joli rendu, et le personnage est original. J'ai essayé Reality, mais je n'arrive rien à en tirer. Beau travail.
Reply
:iconjoannakatrzyna:
JoannaKatrzyna Featured By Owner May 12, 2016  Hobbyist General Artist
Metal such plastic.
Reply
:icons-incubus:
s-incubus Featured By Owner May 12, 2016
very nice
Reply
:iconjoepingleton:
JoePingleton Featured By Owner May 11, 2016   Filmographer
Fantastic
Reply
Add a Comment:
 
×




Details

Submitted on
May 11, 2016
Image Size
2.8 MB
Resolution
800×1200
Link
Thumb
Embed

Stats

Views
2,034
Favourites
49 (who?)
Comments
5
Downloads
24
×